Article mis en ligne le 11 mai 2018
Rubrique : Les nouvelles de Tori
Mercredi 9 mai les nouvelles classes ont été inaugurées, en présence de Guillaume Chogolou. Outre la joie des enfants et du directeur, on retient les messages forts de remerciements à l’association Amitié-Brie-Bénin
Reportage en photos et en vidéo de cet événement.

Article mis en ligne le 29 avril 2018
Rubrique : Les nouvelles de Tori

Les 2 classes de l’école sont terminées. Il reste à finaliser l’installation.
En avant première les photos en l’état au 29 avril.


Article mis en ligne le 10 avril 2018
Rubrique : La vie de l’association
Assemblée Générale Ordinaire du vendredi 6 avril 2018 à 20 h 30, salle de Justice. Crécy-la-Chapelle.
Ordre du jour :
1 - Rapport moral : réalisations (rapport AADR), actions et démarches, photos…, (vote),
2 - Rapport financier (vote), cotisation 2018 (vote)
3 - Projets
4 - Election du CA et du bureau
5 - Verre de l’amitié et appel des cotisations 2018.

Article mis en ligne le 2 avril 2018
Rubrique : La vie de l’association
L’Assemblée Générale de votre association Amitié Brie Bénin aura lieu le vendredi 6 avril 2018 à 20h30, salle de Justice (près de la mairie) à Crécy-la-Chapelle.

A l’ordre du jour : compte-rendu du voyage au Bénin, bilan des activités, rapports moral et financier, renouvellement du Conseil d’Administration. La présentation de la construction de l’école, le bilan de la Ferme et du château d’eau seront accompagnés de photos très récentes et nous vous ferons part des projets .


Article mis en ligne le 11 mars 2018
Rubrique : Les nouvelles de Tori

Voici les dernières photos du chantier qui avance très bien.
Les deux classes commencent à s’élever fièrement.
Entre les photos du 3 mars et celles du 10, on constate l’avancement :


Article mis en ligne le 19 février 2018
Rubrique : Les nouvelles de Tori

Article mis en ligne le 13 février 2018
Rubrique : Visites sur site
A notre arrivée, la cour était préparée pour la cérémonie : tables en arc de cercle, tables et chaises pour les représentants des associations. Les autorités et notre délégation d’ABB et celle d’AADR ont été accueillies par les élèves qui se sont avancés au son de la musique et en dansant.
Le directeur, Marcellin Akiye, a alors pris la parole (voir son discours plus loin). Au nom de l’association Amitié Brie Bénin, Brigitte Letissier a répondu et toute la délégation briarde ensuite a chanté « Debout les gars, réveillez-vous… ». Le chant a été enregistré par le directeur qui projette de le faire apprendre à ses élèves !

Article mis en ligne le 19 décembre 2017
Rubrique : La vie de l’association
L’année 2017 se termine avec deux manifestations : les Marchés de Noël de Crécy-la-Chapelle et de Guérard. Grâce aux bénévoles, grâce aussi aux communes qui nous ont accueillis, aux associations locales organisatrices comme AC’Magic, nous avons récolté 900€ et bénéficié d’échanges très riches avec les visiteurs.

Bientôt, la construction de 2 classes à l’école Houngo deviendra réalité. La pose de la 1ère pierre se fera en janvier : un groupe de membres de l’association part visiter la ferme, l’école et, pour plusieurs d’entre eux, découvrir le pays.

La ferme de Tori poursuit ses activités et les jeunes envisagent de nouvelles productions...

Pour 2018, en Brie, l’association ABB accueillera toutes les bonnes volontés, les aides... et toutes les suggestions !

Bien amicalement,

pour le bureau,

Brigitte Letissier
présidente de l’Association Amitié Brie Bénin - Mairie - Place Michel Houel - 77580 Crécy-la-Chapelle


Article mis en ligne le 12 novembre 2017
Rubrique : Les actions de l’association
Les 16 et 17 décembre, l’association Amitié Brie Bénin participera au Marché de Noël de Crécy-la-Chapelle (salle Altmann et environs de l’Hôtel de ville) et le 17 décembre, à celui de Guérard (entre 9 h et 19 h - Maison des Georgères - salles municipales).

L’association AADR qui gère la ferme et travaille aux différents projets à Tori a fourni de très jolis objets, un choix renouvelé !

Nous lançons un appel à volontaires pour tenir le stand à Crécy-la-Chapelle et à Guérard (merci de contacter Germaine Limmois - 06 16 33 47 57 - et Francis Lamote - 06 89 51 55 44 - qui organisent les permanences, et leur donner vos préférences horaires).

Votre aide nous sera très précieuse !


Article mis en ligne le 29 septembre 2017
Rubrique : Les actions de l’association
Pour cette Foire de la Saint Michel 2017, nous avons eu un temps rêvé, des visiteurs nombreux et bienveillants, des bénévoles actifs, le tout dans une ambiance joyeuse... un cocktail qui engendra un bilan très positif de 1270 €. Le projet de construction des 2 salles à l’école Houngo est en bonne voie pour démarrer en janvier 2018 !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | Tout afficher






Tori, novembre 2011
Sur le terrain le projet avance.
Guillaume Chogolou nous livre en détails les dernières nouvelles de la ferme.
Autant du côté de l’élevage (porcherie, étable, pisciculture) que de celui des cultures, la ferme de Tori monte en puissance, apportant ainsi sa pierre au développement local de ce petit coin d’Afrique.

Pisciculture

Les deux bassins fonctionnent avec les poissons (des Tilapia) qui croissent. A en croire le vétérinaire, leur croissance (poids et taille) devrait être satisfaisante pour la fin d’année et nous pouvons espérer procéder à la première pèche et aux premières ventes. Pour cela, il faut les nourrir davantage pour les engraisser.

A mon avis, l’expérience prend bien et nous pourrions envisager, dès que possible, de faire creuser d’autres bassins (peut-être deux autres, pour commencer).

J’avais annoncé qu’on réfléchissait à fortifier les digues des bassins pour éviter qu’en temps de pluie, les eaux d’érosion ne fassent déborder les bassins et emporter les poissons dans leur flot. Par rapport à ce souci, une rigole a été faite qui ceinture les deux bassins avec un débouché dans la rivière. Ceci empêche les eaux d’érosion de se déverser directement dans les bassins mais d’être recueillies dans la rigole pour être drainées dans la rivière. La « technique » a été efficace et surtout peu coûteuse.

Porcherie

La population au niveau de la porcherie continue de s’agrandir. Des 17 porcins l’été dernier, nous sommes passés à 25 en ce moment. Il y a donc eu 8 nouvelles naissances entre temps.

Là aussi nous prévoyons les premières ventes pour la fin de l’année. Les aînés d’entre les porcins sont en pleine phase d’engraissement en ce moment.

Deux principales difficultés ici.
D’une part, les loges sont devenues insuffisantes et trop exigües pour les porcs, toute chose qui joue sur leur croissance normale. De l’autre, leurs besoins en nourriture sont devenus importants avec, en conséquence, une incidence financière plus grande qu’au début. Aussi, vivement les premières ventes pour pouvoir souffler et équilibrer les choses.

Mais par rapport à la première difficulté évoquée, nous avons heureusement commencé les travaux d’extension de la porcherie par la construction de nouvelles loges. Ce sera un module de sept loges jouxtant le premier module. Nous avons pu lancer ce chantier grâce à un envoi de 4000 euros par l’Association Brie Bénin reçus à la fin du mois de septembre 2011. Les frais de cet investissement s’élèveront à environ 1.520.350 CFA 1.520.350 F cf conformément au devis établi au mois d’août dernier.

Pour ces travaux de construction, plusieurs « spécialités » et « compétences » (maçons, menuisiers, ferrailleurs, soudeurs) ainsi que de la main d’œuvre (ce sont des femmes du village aidées de quelques enfants qui ramassent et transportent du sable sur la ferme) locales sont sollicitées et mobilisées. C’est dire que le « chantier » fait travailler un peu tout le monde.

A l’étable

Au niveau des vaches, en dehors des deux vêlages intervenus en juillet dernier, il n’y a pas grande chose à signaler, sinon que le troupeau se porte bien et que les deux veaux (un mâle et une femelle) grandissent bien aussi. Il faut signaler également que, d’après le vacher et le vétérinaire, trois ou quatre vaches portent en ce moment, ce qui laisse espérer de nouvelles naissances prochainement (même si ces bêtes mettent longtemps à faire des petits). Le taureau travaille bien, il est vrai, mais c’est qu’il faut neuf mois de grossesse pour que les vaches, une fois qu’elles ont conçu, mettent bas. Néanmoins, selon toute vraisemblance, on devrait avoir d’autres veaux dans quelques semaines ... On croise les doigts.
Je rappelle que notre objectif, au niveau du troupeau, est d’atteindre la taille d’une bonne vingtaine de bêtes. Nous engraisserons les veaux au fur et à mesure des naissances et les vendrons dès que possible.

Pour l’instant, nous n’avons que deux vaches nourrices et la production du lait n’est pas importante (déjà, nos espèces ne sont pas des laitières de France ...). Cependant, la femme de Boukari, le vacher, les trait et fabrique des fromages frais qu’elle va vendre au marché. Avec les autres vêlages à venir, nous devrions avoir plus de lait.

Au niveau de l’étable, nous avions évoqué, dans le précédent bilan, la défaillance du parc. Pour le moment, Boukari prend soin d’attacher, chaque soir du retour du pâturage, les bêtes pour qu’elles n’aillent pas détruire les cultures dans les champs avoisinants. Nous espérons, après les travaux d’extension de la porcherie, pouvoir reconstruire un parc plus solide ...


Entretien et culture

La saison des pluies, cette année a été particulièrement longue. Beaucoup de pluies, beaucoup d’eau… D’un côté, cela nous a permis de faire un peu de culture de maïs et de manioc, du potager et de planter quelques arbres fruitiers (manguiers, orangers, mandariniers, bananiers, papayers) mais d’un autre côté ceci a donné lieu à un gros travail d’entretien, de sarclage et de nettoyage. Les membres de l’association s’y sont adonnés, mais nous avons eu besoin de la main d’œuvre des jeunes de village pour aider à sarcler et à nettoyer.

Nous travaillons à consolider ce qui est déjà mis en place, dans l’espoir que les projets envisagés vont pouvoir se réaliser pour le développement de la ferme. Dans les mois à venir, nous espérons pouvoir offrir un temps de formation à un jeune au projet Songhaï à Porto-Novo. Peut-être Sylvain, l’actuel porcher… Ceci est en tout cas important pour l’avenir, pour un meilleur suivi des activités sur la ferme.

Voilà quelques mots sur l’avancement des activités à Tori.

Pour l’AADR,
Guillaume CHOGOLOU

Crédit photos - Byzance Photos

Retrouvez d’autre photos de la ferme de Tori sur : Bysance Photos



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs



2011-2018 © Association Brie Benin - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.48
Hébergeur : OVH
Audience